lundi 7 novembre 2011

Féminité consommée

Emma avait changé plusieurs fois de voies durant ces études, pour hésiter entre le droit pour devenir avocate, ou les chiffres pour suivre son père expert-comptable. Des situations de vie, de moments d'amour et de famille, quelques larmes l'avaient amené au journalisme, avec pour large secteur d'articles de la justice à l'économie des entreprises. Elle se régalait, elle prenait le temps de jouir de celui-ci, avec un lien internet avec ses collègues, pas toujours au bureau, plus proche de sa vie bohème, de ses amours soudains, de son esprit libre.

Elle dégustait sa féminité, ses choix personnels, cette vie, enfin à elle. Jeune, brillante, ambitieuse mais respectueuse, douée d'une intelligence directe dans son rapport avec les autres, consensuelle si besoin. Elle aimait choisir sa mode suivant son humeur du matin.




Le matin, elle se levait, savourait son café, son grand appartement blanc, ses meubles modernes dans le salon, et chaque pièce pour une ambiance différente. Elle aimait tant la déco, fouiner ou suivre les tendances, tout lui convenait, pour son chez-elle.  

Partirait-elle sur la route, vers ce village de la somme, en bord de mer, où elle adorait louer une chambre d'hôte, face aux vagues ? Partir ...
Resterait-elle ici dans son sofa, pour écrire un livre, un polar, un duo avec un gentleman ? Ecrire ...

Les deux choix ouvraient des espaces, sans limites, sauf celle du retour, à un moment ou un autre. 

Dans ce livre, elle donnait un coin de ses fêlures, celles du passé, elle n'était pas tendre avec le personnage féminin, ni soumise, ni franchement libre face à ce mâle discret mais conquérant. Elle aimait leurs vies, elle l'écrivait chaque semaine, elle avait vieilli dans ses pages, reconstruit l'intrigue, revu les vices et les perversions de l'un et l'autre des personnages, comme elle se découvrait.

Aujourd'hui, l'héroine avait décidé de choisir un corset, pour un homme, un écrivain fétichiste, elle l'essayait quand son gentleman fît son entrée.


Elle prit son café, un croissant frais, elle pensait à la sensualité de la scène, lové dans sa tunique de laine, son gilet si doux, ses bas de cachemire. La pluie tombait sur les vitres, ruisselait.


JohnSteed



6 commentaires:

Cassiopée a dit…

La photo au corset noir est sublimissime, qu'elle est belle la libre Emma !

françoisedu80 a dit…

Bonjour John ,
Que d'interrogation dans la tête de la belle Emma ,un tournant de sa vie ,envie d'autres aventures plus palpitantes celles qui lui donneraient les couleurs nouvelles dans le regard de *l'homme* celui qui occultera dans sa passion ,sa fougue ,toute la voluptée qu'elle peut démontrer avec ses gestes d'amour langoureux .Partir s'aéerer vers la baie de Somme , marcher les cheveux au vent ,respirer l'air iodé et déguster des coquilles St jacques ,s'installer à l'abri d'une terrasse vitrée , écrire ...
Ou rester tel un chat à l'abri sur les coussins moelleux en sirotant un thé au gigembre accompagné de carré de chocolat ...l'esprit vagabonde .Dans le satin du corset les rubans croisés dans le dos ,accentuant sa ligne se sirène ,les longues jambes gainées de nylon noir ,elle *flôtte* chaleureusement ,sous l'oeil félin de son gentleman qui vient de la surprendre ...c'est si doux !
Baisers à vous .

Lescarpin a dit…

J'avoue que la deuxième photo est tout à fait sublime et séductrice à souhait, cependant la première me séduit plus... Comme une fausse innocence;)

Bien à vous et longue vie à votre blog

Isa a dit…

La sensualité d'un corset, la volupté d'imaginer un moment de caresses entre elle et son gentleman, entre son héroïne et son amant...Elle écrit, vous, Cher JohnSteed, la décrivez en mots et en photos si joliment...

Miss Legs a dit…

Mon humeur d'hier, d'aujourd'hui et de demain me fait aimer ces deux clichés... la tenue de working girl ;) et la tenue pour l'éblouir et se sentir follement désirable !!

Baisers soyeux !

JohnSteeD aka .................. a dit…

@Cassiopée : la fameuse photo avec le corset noir est une photo de l'actrice sublime Helen Mirren.

@Françoise : la beauté d'emma devient un jeu, un enjeu de séduction, de guide dan sa propre vie ou simplement parfois du plaisir de vivre sa féminité

@Lescarpin : merci pour vos encouragements, ici vous trouverez une liberté de ton total sur tous les sujets du féminin, du corps aux courbes, ds lèvres aux désirs, tout ce qui ne peut être dit parfois, et qui rime avec PLAISIRS

@Isa : grand merci lectrice complice

@Miss legs : vous savez si bien nous montrez votre féminité, votre passage ici m'honore.