jeudi 29 décembre 2011

Délices

Chocolat,
Chocolat et éclats de nougatine,
Chocolat et meringues,
Chocolat et caramel moelleux,
Chocolat et praliné,
Chocolat encore.




JohnSteed appréciait cette vitrine, dont il connaissait le nom, mais surtout toutes les variations, mais son âme d'enfant ne le quittait jamais, il aimait jouer le gourmand devant les étalages, hésitant, et pourtant sûr de ses futurs choix. Là cette religieuse 100% cacao, à la  fondante crème au beurre, avec ce paquet de douces aiguillettes de pamplemousse confit, et quelques gingembre confit, enrobés de noir très noir, intense comme l'envie. Il souriait, regardait ces jolies employées, avec leur tenues chics, petite jupe noire et chemisier impeccablement blanc, fine dentelle. Il ne regrettait qu'une chose depuis des années, ne pas avoir pu apercevoir leurs jambes, en avaient elles, avec nylon noir et couture ? Le comptoir lui cachait ce dernier plaisir mais son imagination comblait le tout sur le retour, vers l'appartement d'Emma. Oui ils avaient chacun leur domaine, leur ambiance, leur cocon, mais chacun disposait de la clef de l'autre, comme un jeu délicat de recevoir ou de surprendre, ils aimaient ce sentiment d'attente ou de proposition.





Champagne sous l'autre bras, ses préférences et ses paradoxes disait-il souvent car champagne et chocolat sont deux ennemis, incompatibles dans le palais, mais si bon l'un, puis l'autre. Repas ou simple apéritif dinatoire fait de bulles avec Emma, avec quelques dentelles dans cette boîte de satin qui pesait sous son second bras, il verrait. Tout serait consommé !



Vintage, corsets et bustiers, elle aimait ses découvertes, ses surprises et ses essayages jamais vraiment imposés, plutôt et totalement complices ! Elle se lovait devant lui, posait, se donnait en courbes et lignes, jouait de tables et coin de méridienne, de chaises retournées, de grand écart et d'un geste devenait Mata-Hari.



Le chemin était léger, un peu de vent, quelques gouttes, un parapluie présent, mais impossible à saisir, entre chocolat, champagne et lingerie fine, il arriverait avant d'être mouiller. Le serait-elle ?


JohnSteed

14 commentaires:

Isa a dit…

J'adore votre texte, Cher John, il est d'une élégance pétillante! Un délice! Aussi joliment léger que les bulles d'une flûte de champagne, délicieux et suave comme le goût du chocolat de qualité que vous aimez tant!

Quelles belles surprises John fait à Emma! Sait-elle qu'il est sur le chemin vers elle?...

Cassiopée a dit…

John mon ami, ta plume est magnifiée dans cet espace-ci... on te sent entier, c'est superbe !
Jolies photos également, tu sais lesquelles sont mes préférées ;-)
Baisers confits

JohnSteed a dit…

@Miss ISA : EMMA ressent la présence même nous prévue de son JOHN, une relation fusionnelle et charnelle, mais aussi une douceur intellectuelle commune.

Deux hédonistes qui écrivent ici, pour vous, avec vous, pour eux, pour vous emmenez dans ce tourbillon.

Merci pour vos mots

JohnSteed a dit…

@Cassiopée :
Ces mots sont des émotions plus douces, plus fortes, plus intenses, au carrefour du réel et du vécu, du désir et des fantasmes. Mais ensuite les mots s'envolent et retombent en pluie sur le clavier pour vous, en douceur, en nylon.

pussy a dit…

Emma est bien chanceuse!
Merci pour cette jolie histoire, bon réveillon cher John Steed, depêchez vous elle vous attend!

Sand a dit…

Bonne et heureuse année a vous !!!
Gros bisous

François a dit…

Les mots délicatement choisis se font prémices d'un rendez-vous que j'imagine des plus présents. Cher John, votre plume conte délicieusement ces instants précieux qui précèdent la surprise amoureuse. Emma ne peut que succomber...
Meilleurs vœux à vous pour cette nouvelle année que je vous souhaite pleine de surprises, et pleine d'inspiration ! ;)
Bien à vous,
François.

françoisedu80 a dit…

Bonsoir John ,
Déjà connaître l'intensité du chocolat ,l'amertume du cacao et saliver à l'avance , plaisir des yeux devant le palais des délices .Le caviste était de bon conseil pour le champagne ,quand à la lingerie pas besoin d'être influencé , il sait ! Il hâte le pas ,les idées enfiévrées ,quelques instants encore ,il respirera sa peau ,oh! supplice ...délicieux .
Je suis gourmande hum !

Baisers au gingembre

Olivier a dit…

Très belle plume qui caresse les mots et les courbes de la belle Emma.
Bonne année à vous
Olivier

JohnSteed a dit…

@Olivier : BONNE ANNEE à VOUS , ce lieu vous est ouvert, pour des pin-up aussi.

JohnSteed a dit…

Emma virtuelle, ou Emma réelle, le chocolat la sublime et ses atouts féminins le font sublimer

JohnSteed a dit…

@François : Emma et les autres sauront me donner les envies et les désirs pour libérer ma plume, voire pour écrire sur leurs courbes des mots inspirés, entre revers de bas et début de guêpière !!!

JohnSteed a dit…

@Sand : cet univers est pour vous, pour vous recevoir aussi en photo et ajouter un texte inspiré de vos courbes et de votre féminité.

Bisous

sixofthebest a dit…

Such girdled feminine beauty, with stockings attached. How I would enjoy taking down her knicker's, to spank her bare bottom.