jeudi 8 mars 2012

Journée de la Femme : Sexualité & Egalité

Leur complicité, leurs libertés, ils étaient un couple charnel, un couple d'amis devenus plus proches au fil du temps. Une proximité intellectuelle qui se prolongeait dans des dîners et des dégustations de vins, de mets, de tableaux et de finesse en tous genres. Hédonistes, ils n'avaient pas peur de ce terme, du plaisir, des plaisirs, de tous les plaisirs qui venaient s'associer, s'accrocher, se partager avec eux.




Emma avait cette liberté d'avoir choisi le jour où elle se donnerait à lui, les autres jours depuis où encore elle choisissait de s'ouvrir pour lui. Un droit, non, un sentiment naturel entre eux, et surtout pour elle, elle était une femme déterminée, menant sa propre vie, ayant ses propres choix pour son existence. Elle voyageait, butinait et consommait les désirs, les étoffes, les sentiments et surtout elle collectionnait les sensations. Curieuse et fougueuse, elle pouvait se soumettre à John, mais même là encore, elle décidait des limites, de sa volonté de dire "non" à tous instants, de crier "oui" encore plus souvent. Elle était si libre, de cette génération de femme, non pas en reproche vis-à-vis des hommes, en barrage avec eux, mais libre de choisir sa sexualité, ses moments intimes.

Oui elle s'était réapproprié son corps de femme, sa superbe et flamboyante féminité, pour en user d'abord pour elle, face à son miroir le matin, dans son dressing entre les rayons de talons hauts, les ballerines, les bottes, mais aussi vers ses robes ou son tailleur pantalon. Elle choisissait, jamais elle ne subissait le diktat d'un homme. 





Et quand John voulait, entrait dans une volonté impérieuse de choisir sa tenue, le lieu, la position, tous de ses envies, elle savait le mener là où elle accepterait, et puis il était si fougueux et si doux en même temps. Elle aimait sa franchise, ses silences et ses longues heures de paroles, il variait, il bougeait, il lui donnait tant, elle lui prenait tout.





Aujourd'hui, journée des droits de la Femme, des Femmes, elle savourait sa liberté, elle savait qu'il disposerait d'un magnum de champagne au frais, de surprises si besoin, mais avec tact. Elle n'aurait qu'à jouer de lui, à disposer de lui, il se soumettrait à toutes ses envies, pour son plaisir de femme. Des idées, elle en débordait parfois, elle savourait des moments sous ses doigts de masseur, dans la pièce conjointe à la grande salle de bain. Ici après un sauna, ou avant, elle entendait la douce musique, et surtout la chaleur de sa peau, de ses mains, de son silence, elle pensait au prochaine acte, ensemble. Nue, allongée, offerte à ses yeux, il ne ratait rien d'elle, il la massait avec une huile grasse, onctueuse sur toutes ses courbes. Naturellement.




Elle s'évadait, elle repensait au champagne, et à sa tenue pour ce soir. Jouerait elle comme l'année dernière de son tailleur, de son smoking pantalon, si masculin-féminin, une pièce d'YSL, avec en dessous juste de la dentelle ultra-fine, des bas de soie, des talons démoniaques.





Elle avait envie de lui, et de le voir encore rugir, mais avec une variante, pour cette journée de la Femme, elle serait en lui. Un cadeau, une surprise, elle l'avait essayé avec une amie, puis un couple d'ami, devant elle. Libre elle avait vu et ressenti cette force nouvelle, ce moment étrange quand elle aussi, quand elle s'était donné  par derrière à lui. Elle connaissait cette sensation, elle l'aimait, pour les contrastes, les paradoxes entre les frontières d'une douleur, et les vibrations si fortes du don à l'autre, d'un nouveau puit de plaisir. Elle avait envie de lui ainsi, pour lui aussi, pour le voir, pour être la femme dominante de ce duo. Elle était femme, mais c'est elle qui serait en lui, à égalité.


JohnSteed

8 commentaires:

Isa a dit…

Un bel hommage à toutes les femmes que ce texte, Cher JohnSteed.

Une ôde au désir féminin, des images données par les mots, offertes par les clichés, de pure sensualité.

Que de plaisirs!

françoisedu80 a dit…

C'est elle qui attend , qui décidera de cette joute épidemique
de ces jeux en duo , elle sera une belle amazone , révélant toute la puissance de sa séduction vibrant en laissant monter l'étincelle du désir dans les yeux de John , c'est elle qui donnera l'assaut ,dans un cri ,un râle des soupirs , son envie .
Plaisir , plaisir ...

pussy a dit…

Hum que de jolies photos pour illustrer ce texte.
Quelle soirée en perspective, Emma en maîtresse femme, maîtresse du jeu!!
Bel hommage à la journée de la femme!

Olivier a dit…

J'aime beaucoup la dernière photo.
Joli texte
Olivier

Cassiopée a dit…

Homme et femme choisissant ensemble leurs jeux, c'est la plus belle façon de se dire "je t'aime", non ?

Sand a dit…

De bien jolies photos !!!
J'aime beaucoup la petite coquine a lunettes...
Des gros bisous.

Miss Legs a dit…

Etre mettre du jeu, en duo, dans un accord parfait !
J'aime aussi ces clichés, je ne suis pas la seule semble t'il ;) !!
Baisers soyeux Monsieur Steed !

JohnSteed a dit…

@ merci pour vos mots qui touchent directement mon coeur, et non mon corps, mais savent créer des palpitations, des envies aussi !

Merci car il y a toujours des désirs inavoués, des expériences inavouables, et tant de belles choses à écrire, des souvenirs peut-être !