lundi 11 mars 2013

Clap de fin !

Fidèle à ses ressentis, John avait joui, intérieurement, après avoir donné du plaisir, amplifier les vibrations pour cette femme charmante, quasi inconnue. Il savourait la force primaire de ce sentiment de relâchement dans ses muscles, des hormones qui l'inondait dans tous les recoins, mais plus encore il avait joui avec sa tête. Sensibilité toute particulière, caricature aux yeux de certains mâles qui l'aurait pris pour une femme par son intellectualisation de l'acte d'amour.




Il aimait la chair, il venait de se retirer, il caressait ses fesses, embrassait ses reins, ses mains qu'elle tendait vers lui.

Les bas nylon avaient tremblé de plaisir quand les perles avaient roulé les unes sur les autres, les unes avec les autres, en elle. Son sexe rempli de plaisirs divers, de sensations nouvelles, de ce bonheur surprenant. Leurs reflets illuminaient le regard de John.

Elle aussi se remettait de cette pénétration forte, intense dans son sexe empli, elle avait reçu le sexe raide de cet homme, écartant sous les coups de rein les perles, massant les parois intérieurs totalement, la possédant dans une ivresse totale. Elle somnolait, emportée encore de cette force, de cette démultiplication intérieure. Sa tête avait été préparée par les longs instants préliminaires, par cette osmose avec cette homme, avec sa langue, et ses doigts, par cette longue évolution dans sa position de recevoir des caresses, les émotions de ce gentleman-donneur. Le bien-être avait pris la main sur son corps, et quand il était entré en elle, elle avait conjugué sa tête et sa chair la plus intime, une explosion.




John tirait doucement sur les perles, celles glissées sous les bas, glissées dans le corset, glissées en elle. Une à une, elles ressortaient, il les tirait vers son clitoris, doucement, perfidement il tirait un coup sec, un coup lent. Une alternance qui la fît hoqueter, de nouveau partie vers le bonheur de multiplier les touchers internes.

Elle se cambra, encore vive malgré son relâchement musculaire, elle vibra, elle cria, elle jouit elle aussi.

John retirait les longs colliers de perles, encore. Ensuite il la porterait dans une des chambres, pour la glisser sous des draps, pour laisser son corps, son âme jouir en longueur, en douceur, comme emportés dans un flot léger, un état second de spleen sensuel.




FIN


Le début de ces épisodes est ici : 

M.  STEED

16 commentaires:

Noir Intense 35 a dit…

Des bas magnifiques sur cette première photo...à m'en donner des frissons...

Cple76lib a dit…

Epoustouflant, d'abord en découvrant votre blog, et ensuite en lisant la qualité de vos textes. Nous sommes conquis.

JohnSteed a dit…

@Noir Intense : Des revers de dentelle qui deviennent rares de nos jours. Bises sur les vôtres

@Cple76lib : Merci, que le plaisir vous fasse revenir. Merci

Elise et Marc a dit…

Bonjour JohnSteed

Tout d'abord grand merci pour votre (ton)visite chez nous !
Un visiteur dont l'empreinte des pas m'amène à découvrir un univers soyeux qui est une véritable ode à la femme. C'est dire combien j'apprécie ce lieu, véritable écrin à l'éternel féminin avec ses parts de séduction et de mystère, de lumière et d'ombre mêlées.
Je vais revenir très vite visiter les allées parfumées de ce jardin et je pressens déjà combien je vais aimer y flâner et même m'y égarer avec plaisir.
" Volupté et Hédonisme " tout un art à cultiver afin de mieux ressentir et savourer la palpitation de la vie.
A très vite !
Elise

Ludie a dit…

Très cher John,
Clap de fin. Puis ovation debout! Les "Cheers!" Et les "Bravo! Une autre!" Fusent de toute la salle.
Des perles roulent sur mes ioues.
John fend la foule. Les déçues s'écartent. Les hommes se penchent , l'oeil convoitant.
John récolte la première perle salée avant que celle-ci vienne se perdre dans le bas de soie rouge qu'LL porte autour du cou...

Lou a dit…

Clap de faim ... assurément John un magicien mais aussi un traducteur fidèle des sensations féminines ... Merci John !

JohnSteed a dit…

@Elise et Marc : profitez, dégustez cet univers de mots, le mien, le vôtre

@Ludie : Merci mais je serai plutôt un homme de l'ombre, je laisse les vivas et les bravos aux autres. Mon partage accepte le plaisir que vous me laissez en commentaires

@Lou : John est habitué à donner à sa compagne de jeu sensuel, parfois aussi à prendre celle-ci. Par magie, je ne sais, je vous laisse imaginer.

Lilly a dit…

Je me focalise sur le collier de perles..... Son ruissellement... Je m'en vais farfouiller parmi mes rares bijoux......

JohnSteed a dit…

@Lilly : John possède de longs et fins colliers, à votre disposition ;-))

Isa a dit…

Chaque moment, chaque instant de ce texte n'est que sensualité et volupté. Par les mots et par les gestes suggérés, Cher JohnSteed, vous menez vos lecteurs, vous guidez la lectrice que je suis, sur une voie de raffinement et de plaisir.
J'évoque souvent votre magie des mots, j'en suis encore plus convaincue. Oui, vous êtes un enchanteur, pour mettre en mots d'une si divine façon avec tant d' étincelles , ce qu'on pourrait penser indicible, ces sensations et ressentis...
Merci , Cher JohnSteed, pour ce plaisir de lecture, pour ces plaisirs.

cate-et-a a dit…

très sophistiqué et beau !

JohnSteed a dit…

@Isa : Je suis heureux si le partage des mots permet des partages d'émotions. Je suis peut-être un magicien des mots, mais je n'ai pas de lapin dans mon chapeau. ;-)

@Cate-et-a : Merci

Cerenella Domi a dit…

Ce texte est une pure merveille ! Savoureux récit sensuel, relation inventive, originale mais pourtant passionnée. On se plait à lire tes mots si beaux. Ils nous enthousiasment. Très belles photos aussi pour illustrer tout ça. On adore le dernier cliché : sublimes sandales à talons hauts. Mais les bas de la première photo sont également exquis, tout comme l'angle de prise de vue.
Encore bravo pour ces belles visions que tu partages avec tous.
Bisous

pussy a dit…

Ce texte est exquis, et ces perles une expérience nouvelle mais non sans intérêt!!!!
Je vous embrasse!

François a dit…

Déjà la fin, dommage... mais quel plaisir à vibrer à cette lecture divinement orchestrée d'une plume maîtresse. Mille bravos cher John pour les tourments que vous faites naitre !
Bien à vous,
François.

JohnSteed a dit…

@Cerenella Domi : un voyage dans l'intensité des glissades intérieures, des perles débordantes, et parfois les clichés sont là


@Pussy : une expérience qui devient une nouvelle nuance de plaisir, à tester ;-))


@François : Toutes les belles pages ont une fin, du moins quand nous fermons la porte, eux continuerons